JCI Ouaga (Burkina Fasso) étoile fight against the uterus cancer

Posted in JCI EventsTagged ,

Le village de Gampéla, commune rural de Saaba, a abrité du 14 au 16 mai 2015, la 3e édition des journées de lutte contre le cancer du col de l’utérus. Initiées par la Jeune chambre internationale Ouaga étoile, il s’est agi de renforcer les capacités de 10 sages-femmes en dépistage, des séances de sensibilisation et dépistages gratuits. La cérémonie a été parrainée par la Directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale, Berthe Brigitte M. Ouédraogo. Le cancer du col de l’utérus est un cancer sexuellement transmissible provoqué dans la très grande majorité des cas par un virus appelé papillome humain. Selon le rapport de la Société de gynécologie et d’obstétrique, plus de 1230 femmes reçoivent un diagnostic de cancer du col de l’utérus tous les ans au Burkina Faso alors que les occasions de dépistage et de traitement ne sont disponibles que dans les centres urbains. C’est pourquoi, le représentant de la marraine, le Dr Jean Paul Ouédraogo a loué l’initiative de la JCI Ouaga étoile d’avoir choisi de faire le dépistage dans le village de Gampéla mais aussi d’avoir introduit une session de formation et de renforcement des capacités à l’attention des sages-femmes. « Je ne peux que l’encourager à poursuivre sur cette lancée, car notre société a plus que jamais besoin de jeunes citoyens actifs et engagés pour son développement », dixit M. Ouédraogo. Avant d’expliquer que, « la CNSS en sa qualité d’institution ayant un volet action sanitaire et sociale, ainsi que la responsabilité de contribuer à la promotion d’une solidarité sociale agissante, ne pouvait rester indifférente à l’acte posé par la JCI Ouaga étoile ». Deuxième cancer le plus répandu dans le monde, le cancer du col de l’utérus affecte considérablement la santé de la reproduction. Cependant, soutient M. Ouédraogo que, « l’on peut le prévenir à travers la vaccination, le […]

C’est pourquoi, le représentant de la marraine, le Dr Jean Paul Ouédraogo a loué l’initiative de la JCI Ouaga étoile d’avoir choisi de faire le dépistage dans le village de Gampéla mais aussi d’avoir introduit une session de formation et de renforcement des capacités à l’attention des sages-femmes. « Je ne peux que l’encourager à poursuivre sur cette lancée, car notre société a plus que jamais besoin de jeunes citoyens actifs et engagés pour son développement », dixit M. Ouédraogo. Avant d’expliquer que, « la CNSS en sa qualité d’institution ayant un volet action sanitaire et sociale, ainsi que la responsabilité de contribuer à la promotion d’une solidarité sociale agissante, ne pouvait rester indifférente à l’acte posé par la JCI Ouaga étoile ».
Deuxième cancer le plus répandu dans le monde, le cancer du col de l’utérus affecte considérablement la santé de la reproduction. Cependant, soutient M. Ouédraogo que, « l’on peut le prévenir à travers la vaccination, le dépistage et le traitement précoces des lésions précancéreuses ».

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *